L’enjeu était très important pour  notre  première période estivale  dans la maison Saint-Dominique à Puits Blain, puisque les gens ont pris l’habitude de venir tous les matins aux laudes et à l’Eucharistie et le soir aux vêpres, dans  notre communauté. Aussi, à l’approche de l’été la question suivante s’est posée : aurons-nous suffisamment de frères à la maison tous les jours pour  maintenir les offices ? Devons-nous renoncer à toutes les activités apostoliques  « ad extra »? Car il existe, chez les frères, une tendance à se disperser pendant l’été. De fait, dans une petite communauté, il est facile qu’un frère se retrouve seul à n’importe quel moment. Alors que faire pour éviter que la communauté soit complètement vide pendant les vacances ? Les frères ont bien compris que la communauté doit vivre et qu’il ne faut pas casser l’élan, ou la dynamique, qui existe depuis notre installation. Pour cela, ils ont fait de leur mieux pour éviter autant que possible la dispersion, surtout lorsque cela n’était pas nécessaire. Voilà pourquoi, cet été, des frères étaient toujours présents dans la communauté pour son fonctionnement et ainsi, tous les offices et les célébrations eucharistiques ont pu être assurés.

Cet été de nombreux évènements ont eu lieu dans notre communauté : parmi les plus « marquants » nous pouvons citer :

A la fin du mois de juin, 10 jeunes  de la ville des Cayes ont fait leur engagement dans le Mouvement des Jeunes Dominicains (MJD).
Pendant deux ans ces jeunes ont été accompagnés par des frères dominicains et deux membres de l’Institut Séculier d’Orléans. Pour cette circonstance, une messe solennelle a eu lieu au sein d’une magnifique église située dans la communauté des Sœurs Missionnaires de la Charité. Beaucoup de  personnes avaient fait le déplacement : des  représentants du MJD venant de Jacmel, de Saint-Marc, des Gonaïves et de Port-au-Prince, des membres de l’association du Pèlerinage du Rosaire, les parents et les amis des jeunes et trois frères dominicains. Ils étaient environ plus de deux cents personnes.
C’était un moment particulièrement favorable pour parler de l’Ordre des prêcheurs et de la famille dominicaine à tous les invités. C’était très émouvant et il semblait que toute cette assemblée ait été positivement marquée. A la fin de la célébration, les jeunes ont organisé une agape fraternelle.

Durant cet été la communauté a également accueilli  avec joie plusieurs frères de la Province, majoritairement des frères étudiants dont un venant des Etats-Unis.
Ils se sont bien intégrés dans la communauté et ont accompagné et participé avec les frères dans certaines activités apostoliques telles que l’accompagnement des jeunes du MJD pendant leur camp d’été au Cap haïtien, les enfants de la fondation Montesinos, visite des malades, etc. Leur présence et leur dévouement ont beaucoup apporté à la communauté tant du point de vue liturgique que du point de vue apostolique.

Nous ne pouvons ignorer que l’été est également un temps où  les frères sont très sollicités pour des prédications et des enseignements  hors les murs.
En ce sens, les frères ont répondu positivement pour prêcher des retraites annuelles dans des communautés religieuses, d’autres pour accompagner des groupes de jeunes, pour travailler avec des enfants démunis ou dans la formation des jeunes leaders pour  promouvoir la paix dans les quartiers les plus vulnérables de la capitale.

En résumé, nous avons passé un été exceptionnel, riche en rencontres, en accompagnements et en prédications. Plus encore, loin de nous retrouver dans une  communauté à moitié vide, comme c’est souvent le cas dans nos communautés dominicaines, ce fut le contraire pour nous cette année car la communauté a été toujours bien remplie et nous dirons même avec plus de frères  que d’habitude.

A la fin du mois d’aout, nous avons pu trouver le temps pour « venir à l’écart » afin de nous reposer et surtout pour refaire nos forces de manière spirituelle, pendant une semaine de retraite avec le frère Augustin Laffay. C’était une toute première pour la communauté, non seulement d’avoir une retraite en ce lieu, mais plus encore, avec le prédicateur, frère de la Province.

Après cette semaine de retraite il faut se remettre au travail car sous peu ce sera le temps de la rentrée des classes et du pèlerinage du Rosaire à Lourdes : cette année il y aura près de vingt haïtiens  accompagnés par le frère Ernest qui  pourront se déplacer à Lourdes. Il faudra  également préparer la fête de Notre Dame du Rosaire non seulement Patronne des Prêcheurs, mais aussi Patronne de notre église à Puits–Blain.

Nous confions à votre prière la communauté des frères à Port-au-Prince, nos apostolats, les personnes que nous accompagnons ainsi que toute la famille dominicaine en Haïti.

fr. Jean-Wébert Eugene, op